«Senyoria és una novel·la d’intriga trepidant, una obra que gira al voltant de la llei i de la justícia humanes, una narració molt ben construïda, d’estructura impecable, amb uns personatges tan versemblants que no semblen ficticis.» Maria Roser Trilla, Pen Català

Oeuvre » Essai » La matèria de l'esperit (La matière de l'esprit)

La matèria de l'esperit (La matière de l'esprit)

La matèria de l'esperit (La matière de l'esprit)

Ed. Proa. Barcelona 2005

Après El sentit de la ficció où l'on parle de l'écriture, il fallait réfléchir sur un fait essentiel pour le romancier: la lecture.

Contenu connexe

Jaume Cabré


Diplômé en Philologie Catalane par l'Université de Barcelone, enseignant agrégé dans le secondaire en disponibilité. Il est membre de la Secció Filològica de l'Institut d'Estudis Catalans.

Lire plus

D'autres travaux

/Baix continu
+
/Faules de mal desar
+
/Llull
+
Le lecteur de littérature sait qu'écrire est créer et comprend la poétesse polonaise Wislawa Szymborska lorsqu'elle dit qu'en prononçant le mot 'Rien' on a déjà crée quelque chose qui n'a pas de place dans aucune non-existence. Ou qu'en prononçant le mot 'Silence' on le détruit
 
+
 
+
 
+
 
+
 
+
 
+
 
+
 
+